• Les larmes sont une sorte d'oiseaux
    Qui habitent le cœur des êtres.
    Quelquefois,
    Elles apparaissent en bandes,
    Mais souvent une seule d'entre elles
    Vient se poser sur le bord d'une paupière.

     


    S'envolant de nous,
    De nos cils qui bordent les paupières,
    Ces oiseaux-larmes entraînent sous leurs ailes
    Cette douleur de taille comme des pierres
    Qui le cœur si lourd à porter.

     



    Mais pour se rendre jusqu'à nos yeux,
    D’où ils s'échappent,
    Ils doivent lutter contre les vents de l'indifférence et de l'orgueil ;
    Ceux là qui,
    Quelquefois,
    Attrapent les oiseaux dans un grand filet et les gardent prisonniers
    Jusqu’à ce qu'ils restent étouffés
    Comme une boule nouée au creux de la gorge.

     



    Ne capturons jamais d'oiseaux-larmes,
    Ce sont des messagers du monde de notre cœur.
    Ils ont quelque chose à dire,
    À montrer aux autres.

     

     


    Les oiseaux- larmes chantent la beauté de notre être.
    Lorsqu'une larme jaillit des yeux d'un être
    Et perle tendrement
    Pour se laisser glisser sur la joue en la caressant,
    Cueillez-la d'un baiser.
    paroles d'amour ..


    18 commentaires
  • Quelque soit ton passé, quelles que soient tes barrières,
    Tout cela est bien loin, secoues-en la poussière,
    Fais souffler sur ta vie un vent de volonté.
    La poussière des regrets sera vite balayée.

     

    LES COLOMBES

    La poussière des regrets est un mal ennuyeux,
    Elle pénètre partout et fait pleurer les yeux,
    Elle se glisse en douceur dans les moindres recoins
    Pour nous faire étouffer, suffoquer de chagrin.

     

    LES COLOMBES

    Elle se dépose en une épaisse couche à terre,
    Où demeurent nos pas quand on regarde en arrière,
    Elle applique au regard un voile obscurcissant,
    Qui cache la lumière et rend triste en dedans.

     

    LES COLOMBES

    Elle s'accumule d'autant mieux qu'on ne bouge pas
    Et puis un jour, on se sent figé sous son poids.

    Ne laisse pas ton cœur s'étouffer sous la cendre,
    Respire et tu verras que le feu va reprendre.

     

    LES COLOMBES

    Si tu doutes, contemple la vie dans la nature,
    Les oiseaux savent bien qu'en haut, l'air est plus pur,
    Aussi, vois comment ils prennent soin de leurs ailes,
    Pas une tache ne souillera leur grâce dans le ciel.

     

    LES COLOMBES

    Et de plus, au cas où tu n'y as pas pensé
    Aucun d'eux ne regarde le sol pour s'envoler

     

    belle image


    38 commentaires
  • C'est si dur de trouver les mots
    Pour te dire tout ce que je pense
    Je suis bien loin d'être Rimbaud
    Bien loin d'avoir son éloquence

     

    mes tubes

    Je ne sais pas manier les phrases
    Pour avouer mes sentiments
    Je n'ai pas assez d'emphase
    Alors voici en attendant

     

    mes tubes

    Toutes les roses de mon silence
    Tous mes poèmes feuilles blanches
    Mon plus beau bouquet de patience
    J'ai mis des baisers sur les branches

     

    mes tubes

    J'ai griffonné tout mes cahiers
    Pour t'envoyer mon coeur a nu
    Mais mes doigts ne sauront jamais
    Dire a quel point tes yeux me tuent

     

    mes tubes

    Quand je m'élance je recule
    Je n'ai à la place du cran
    Que la peur d'être ridicule
    Alors voici en attendant

     

    mes tubes

    Toutes les roses de mon silence
    Tous mes poèmes feuilles blanches
    Mon plus beau bouquet de patience
    J'ai mis des baisers sur les branches

     

    mes tubes

    J'ignore ce que tu en feras
    Je ne sais même pas où tu es
    Mais si tu penses un peu a moi
    Je t'en prie ne laisse pas faner

     

    mes tubes

    Toutes les roses de mon silence
    Tous mes poèmes feuilles blanches
    Mon plus beau bouquet de patience
    J'ai mis mes baisers sur les branches

     

    .......


    89 commentaires
  • Le bonheur, c'est tout petit
    Si petit que, parfois, on ne le voit pas.
    Alors on le cherche, on le cherche partout.
    Il est là dans l'arbre qui chante dans le vent.
    Dans le regard de l'enfant.
    Le pain que l'on rompt et que l'on partage.
    La main que l'on tend.

     

    bb61f757.png

    Le bonheur, c'est tout petit.
    Si petit que, parfois, on le ne voit pas.
    Il ne se cache pas, c'est là son secret.
    Il est là, tout près de nous, et parfois en nous.

     

    bb61f757.png

    Le bonheur, c'est tout petit.
    Petit comme nos yeux pleins de lumière.
    Et comme nos cœurs pleins d'amour.

     


    55 commentaires
  •  

    Les pieds nus et la main tendue
    De honte, le regard baissé,
    Quelques pièces dans un pot tordu
    L’âme en haillons, blessée.

     


    tube homme avec son chien

    Quel est son nom ?
    Quelle est son adresse ?
    Et tous ces gens qui disent non
    Dénoncent sa paresse,
    D’un simple signe de tête
    D’un détour des yeux.

     


    tube homme avec son chien J’en sais qui s’en font une fête
    étant bien pensants, heureux.
    Mais quel est donc ce démon
    Qui hante nuit et jour le trottoir
    Avec sur l’épaule, un chaton
    Ou dans les mains un petit mouchoir.

     


    tube homme avec son chien L’avez-vous déjà regardé,
    L’avez-vous vu pleurer ?
    N’oubliez pas que vous aussi
    Demain, ou une autre vie
    Vous pourriez être sans domicile.

     


    tube homme avec son chien Le bonheur est fragile.
    Qui donc remplira ce pot tordu
    Quand, assis, vous serez
    Les pieds nus et la main tendue
    De honte, les yeux baissés...

     

    une pensée pour eux

     

     


     

     

     




    46 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique